Epée courte

Bronze
Vietnam
Culture de Dông Son, IIIe – Ier siècle av. JC
L. 40 cm ou 15 ¾ in

Catégorie : Étiquette :

Description

Cette épée courte, dont la forme du manche est anthropomorphe, est exceptionnelle pour plusieurs raisons : La première, sa rareté, car très peu ont été retrouvées datant de l’époque de Dông Son. La seconde, la sculpture qui orne la poignée de l’épée. Les archéologues nomment ce genre d’épée « Nui Nua », car une épée très similaire fut découverte au Mont Nua dans la province de Thanh Hoa. Cette épée est désormais exposée au Musée de Thanh Hoa, une ville de la côte au nord du Vietnam.

La caractéristique de cette épée, très rare, est la poignée, qui représente une femme, identifiable par son long sarong. Les hommes portaient eux, de courts pagnes. Ces pièces anthropomorphiques jouaient un rôle très important dans la transmission du savoir dans le passé. Le sarong est décoré de spirales et de hachures, tous deux très typiques des bronzes Dông Son. Un autre détail intéressant, la hache tenu par la femme. Si les femmes sont régulièrement représentées dans l’iconographie dôngsonienne, grâce à leur rôle indispensable joué à travers les siècles, mais elles sont très rarement présentées avec une arme à la main.

Bien que la patine archéologique soit épaisse, le visage de la femme est très expressif. Les détails sont travaillés et l’on peut sentir une grande émotion en émaner, notamment à travers de grands yeux qui dominent un visage étroit et qui s’inscrit harmonieusement dans les lignes de l’épée. Les bijoux étaient très importants dans la culture de Dông Son, autant pour les hommes que pour les femmes. La femme de notre épée porte un lourd collier et de grandes boucles d’oreilles. Encore plus impressionnante est sa coiffure en forme de cône, qui met en lumière le travail des grands maîtres forgerons de l’époque Dông Son.

La force de l’objet et la richesse de ses décorations suggère un rituel, ou un sacrifice, utilisé durant des évènements importants ou des cérémonies, très fréquents dans la société Dông Son, si l’on en juge par les nombreuses représentations de danseurs et de musiciens sur des objets rituels, tels que des tambours, des situlas ou des couteaux.

Provenance : Collection Privée, France.

Certificat Art Loss Register, ref. S00091781

  • Monique Crick, Art ancien du Viêt Nam, Bronzes et céramiques, 5 Continents (Ed), Collections Baur, Musée des Arts d’Extrême-Orient, Genève, 2008.
  • Monique Crick (Ed), Viêt Nam, Collection vietnamienne du musée Cernuschi, Paris Musées et Editions Findakly, Paris, 2006.
  • Nancy Tingley, Arts of Ancient Vietnam, From River Plain to Open Sea, Asia Society, The Museum of Fine Arts, Houston.
  • Charles Higham, The Bronze Age of Southeast Asia, Cambridge University Press, 1996.
  • Dr. Nguyen Viet, The imaged Trung Ladies on the handle of a Dongsonian dagger, in Fine Art of Vietnam, vol 01.