Buste de Bodhisattva

28 000,00

Schiste
Ancienne province du Gandhāra
IIe-IVe siècle
H. 72 cm

Catégorie : Étiquette :

Description

Un être spirituel de première importance
L’iconographie gandhārienne accorde une grande place aux “bodhisattva”, êtres spirituels “promis à l’Eveil”, état spécifique des Buddha historiques avant leur “Illumination”. Ils sont représentés comme des figures royales parce que le Buddha lui-même était un prince avant de renoncer à cette vie et d’atteindre enfin l’Eveil. Ils ne peuvent rétrograder dans le cycle des réincarnations, prenant en compassion les créatures qui peuplent le monde phénoménal et ne voulant obtenir qu’avec eux la libération du cycle causal. Ces personnages seront l’une des grandes spécificités du bouddhisme du Grand Véhicule (Mahāyāna).

Parures et vêtements princiers
Somptueux bijoux et drapés confèrent aux bodhisattva du Gandhāra une allure princière, dans le style des princes Kushan contemporains. Ces princes Kushan, qui régnaient à cette époque sur ce royaume, contribuaient par leurs donations aux monastères bouddhiques.
Tel un prince donc, ce grand bodhisattva debout porte les précieux bijoux indiens caractéristiques : premier collier articulé large et plat, second collier plus long fermé par un riche pectoral, chainette secondaire scandée d’éléments orfévrés rectangulaires, et enfin cordon brahmanique (upavīta) en travers du torse portant une série de petits reliquaires. Une longue écharpe qui s’enroulait autour du bras et de l’épaule gauches repose à l’avant formant un drapé aux plis vigoureux, tandis que les étoffes de son vêtement retombent en pointes à la hauteur des chevilles. Cette élégance et complexité du drapé renforcent l’allure altière de cet être spirituel et soulignent le très subtile contrapposto empreint de naturalisme.

 

Provenance : Collection privée, France, acquis auprès de la Galerie Moreau-Gobard en 1984.

Art Loss Register Certificate, ref. S00143057

 

P645 Dossier détaillé FR