Tête de Buddha Harīpunjaya

32 000,00

Terre cuite stuquée
Thaïlande
Circa XIVe siècle, royaume môn d’Harīpunjaya
H. 41 cm

P654 Dossier détaillé FR

Présentation vidéo

Catégorie : Étiquette :

Description

Cette importante tête de Buddha en terre cuite stuquée, provenant sans nul doute d’une sculpture monumentale, est caractéristique du royaume môn d’Harīpunjaya, situé dans le Nord de la Thaïlande et dont la capitale était Lamphun. Datée de la fin du XIIIe – début du XIVe siècles, elle mesure 41 cm de hauteur.

Le royaume d’Harīpunjaya, fondé au VIIIe siècle, perdurera jusqu’en 1292 et la prise de Lamphun par les Thaï du royaume de Lanna. Ce royaume se développe parallèlement au royaume Dvāravatī et au royaume Khmer de Lop’burī, qui apportent tous deux des influences stylistiques bien identifiables. L’art d’Harīpunjaya est l’originale combinaison de ces apports artistiques, donnant naissance à des sculptures d’une expressivité exceptionnelle. Cette tête provenant de la région de Lamphun marque une rupture avec le style maniéré provincial développé dans la région. En effet, le relatif naturel de cette tête atteste du changement d’esprit créatif imposé par un nouvel ordre de valeurs artistiques survenu en 1292. Cette belle tête constitue sans nul doute un des meilleurs exemples de l’art d’Harīpunjaya au XIVe siècle alors qu’elle se maintient encore en tant que capitale culturelle du Lân-Nâ, avant d’être définitivement supplantée par Chiang Mai.

On retrouve sur cette pièce le caractère expressif des traits môn : le visage large au front s’évasant au niveau des tempes encadré de larges oreilles aux lobes tombants, les pommettes hautes et bien marquées, le nez large et les lèvres bien pleines ourlées d’un double trait épais. Les yeux, incrustés pour recréer l’effet des pupilles, sont à fleur de visage et la paupière supérieure est baissée.

La chevelure, délimitée par un liseré caractéristique encore partiellement visible, est constituée de boucles coniques hérissées qui étaient traditionnellement modelées à part puis appliquées. L’arrière de la tête est en ronde bosse, et les boucles de la coiffure y sont figurées, plus petites. Ce détail atteste que la sculpture complète, probablement en brique et stuc a pu être adossée à un mur, mais était malgré tout probablement également en ronde bosse.