Stèle Gandhāra

14 000,00

Schiste
Ancienne province du Gandhāra (Nord du Pakistan)
III-IVe siècle
H. 39 cm

Catégorie : Étiquette :

Description

Superbe stèle du Gandhāra classiquement sculptée dans du schiste, elle peut être datée des IIIe – IVe siècles. Parfaitement équilibrée et lisible, cette stèle nous donne à voir deux scènes de la vie du Buddha Śākyamuni. Le registre inférieur figure un des nombreux épisodes de prêches du Bienheureux rassemblant ici quatre auditeurs : deux disciples sont assis les mains dans le giron dans l’attitude de la méditation, tandis que se tient debout un ascète au chignon et à la longue barbe caractéristiques. Derrière lui, un dévot l’accompagne. Tous révèrent le Buddha au visage fin, représenté assis sur un piédestal, la main droite levée accomplissant le geste d’absence de crainte (abhaya mudrā).

Le registre supérieur correspond au célèbre épisode durant lequel Buddha Śākyamuni apaise l’éléphant royal Nalagiri, rendu furieux par Devadatta, un cousin jaloux. Ce dernier cherchait à assassiner le Buddha afin de prendre sa place et diriger la communité bouddhique. Sur la droite, magnifiquement bien conservé, Vajrāpani – le Porteur de Vajra – est représenté à l’image d’un superbe Hercules mûr, aux cheveux et à la barbe frisés, les yeux enfoncés suivant la tradition du sculpteur grec Scopas.

Ce relief bouddhique participe d’une production particulièrement accomplie. Les styles divers se mêlent avec une incroyable harmonie. Eléments architecturaux, drapés, musculature, iconographie : tout fusionne pour créer cet art original, autrefois appelé « gréco-bouddhique ». On admire l’apport de l’art grec avec la très belle figure de Vajrāpani, mais aussi les subtils drapés traités parfois avec un certain graphisme, proche des sculptures parthes. On note en outre la variété des éléments géométriques des parties architecturales et de la plinthe décorative d’inspiration occidentale.

 

Provenance :  Collection privée, France.