Divinité tenant un śauri

35 000,00

Grès

Inde du Nord, Rajasthan

Xe siècle

H: 102 cm (118 cm avec socle)

Catégorie : Étiquette :

Description

Un témoin de l’émulation artistique en Inde du Nord

La période médiévale en Inde du Nord est marquée par une forte émulation artistique. Sous l’impulsion des souverains Chandela, un art particulier s’y développe, aux formes riches et variées, notamment sur l’extérieur des temples, qui présentent souvent un aspect grandiose et très décoratif. Coiffé d’une haute tiare orfévrée, cet assistant est également paré de bracelets et de colliers. Ces éléments décoratifs participent à la richesse des reliefs de l’Inde du Nord, et font de cette œuvre le témoin de l’apogée de l’art Chandela. Représentée dans une pose de tribhaṅga, dans un léger déhanchement, cette divinité semble être un assistant céleste d’un dieu plus important. Il tient un luxueux chasse-mouche, appelé śauri, dont les poils retombent élégamment surson épaule ; et porte un dhoti court.

La sculpture Chandela, fleuron de l’art indien

Placées dans des consoles et sculptées en haut-relief, les sculptures font véritablement corps avec la maçonnerie des temples. A l’instar de cette divinité, l’art statuaire sous la dynastie Chandela est admiré pour la virtuosité mise en œuvre dans le traitement des corps, et la manière dont ils se présentent au regard. Les sculptures présentent un grand intérêt esthétique, qui marque une évolution majeure dans la statuaire indienne. Les plus beaux exemples se trouvent sur le site de l’ancienne capitale Chandela, Khajurâho, qui a livré de nombreux temples au plan complexe, dont l’extraordinaire décor sculpté en fait un chef d’œuvre de l’architecture indienne.

Un art entre sensualité et idéalisation

A l’image des statues Chandela de Khajurâho, cette divinité, est remarquable par la souplesse de sa plastique. Cette sculpture incarne parfaitement le canon de l’époque médiévale en Inde du Nord, où l’accent est mis sur la souplesse de la plastique et l’idéalisation des traits. Son visage est également caractéristique, avec ses grands yeux en amande sous des arcades sourcilières arquées, et ses lèvres charnues esquissant un léger sourire. Son corps au modelé voluptueux lui confère un aspect androgyne, caractéristique de la statuaire Chandela.

Provenance : Collection privée française.