Immortelle taoïste

14 000,00

Bronze doré
Chine
Dynastie Ming (1368 – 1644)
H. 18 cm ou 7 in

Catégorie : Étiquette :

Description

Ravissante statuette taoïste datée de la dynastie Ming (1368-1644) en bronze doré de presque 18 cm de hauteur au traitement très raffiné et représentant Xiwangmu, la déesse mère de l’Occident. Détenant le secret de l’immortalité et garante de la joie et du bonheur, elle est l’une des divinités les plus importantes de la religion taoïste. Le grand soin apporté aux détails, la délicatesse du visage, la douceur de la patine témoignent de son indéniable qualité.

Représentée assise, la déesse porte une longue et volumineuse robe aux manches évasées retombant jusqu’aux pieds en une succession de plis graphiques. Nombre de ciselures reproduisent avec goût et finesse les riches broderies du vêtement ainsi que ses magnifiques parures. Sa coiffe, à la fois grandiose et délicate, se compose de trois phénix aux ailes déployées et aux plumes dressées. Symbole d’éternité par excellence, cet animal fabuleux est souvent associé à la déesse comme étant son messager. En parallèle, cette coiffe devint l’attribut de la Souveraine des Nuages de l’Aurore. Il est d’ailleurs intéressant de trouver une statuette similaire au British Museum (inv. 1908,0420.6), hésitant entre ces deux identifications.

Cependant, un élément iconographique caractéristique nous confirme bien l’identité de Xiwangmu : elle présente ici de ses deux mains les Pêches d’Immortalité. La légende raconte en effet que la déesse règne sur le Mont Kunlun, la montagne-paradis. Là, elle possède un célèbre verger dans lequel pousse ce fruit auspicieux procurant la vie éternelle à celui qui le mange. Souvent présente aux côtés des souverains chinois, elle aurait offert ces Pêches à l’empereur Han Wudi, fervent dévot taoïste.

Divinité vénérée aussi bien dans le peuple que parmi les élites chinoises, le culte de Xiwangmu connut un essor considérable sous les Han et s’enrichit encore sous la dynastie des Ming et des Qing. De par son iconographie passionnante et sa finesse d’exécution, il n’est pas étonnant qu’elle fût la propriété d’un grand collectionneur américain.

 

Provenance : Collection E. Thaw, USA.