Tête de Garuḍa

10 000,00

Grès
Cambodge
Circa XIIIe siècle, style du Bayon
H. 20 cm

Catégorie : Étiquette :

Description

Conformément à l’iconographie consacrée, Garuḍa est représenté sous la forme d’un rapace semi-anthropomorphe, à tête d’oiseau et corps d’homme. Ici aisément reconnaissable à son bec d’aigle, il porte par ailleurs toutes les caractéristiques stylistiques propres aux visages de la statuaire khmère : les cheveux reviennent en pointe sur les tempes et la barbe en très légère accolade sur le menton. Son oreille droite bien conservée est parée d’un lourd pendant d’oreille directement sculpté dans la pierre. Autre bijou traditionnel et finement exécuté ici, le diadème (kirīṭa) qui rend compte d’une richesse toute particulière : une frise de fleurons occupe la partie centrale, vient ensuite s’intercaler une fine rangée de perles tandis qu’une série de petits pétales de lotus dressés surmonte l’ensemble. Un nœud stylisé le maintient à l’arrière, au-dessus de la nuque. La coiffure est faite de mèches tressées et l’être mythique est ici coiffé d’un couvre-chignon conique arborant un décor de fleurons.

Cette pièce est d’une expressivité exceptionnelle, conférée par les yeux globuleux et les sourcils froncés de l’oiseau fabuleux. Cet air courroucé évoque sa victoire légendaire sur les nāga, les demi-frères de Garuḍa, et avec lesquels on le trouve souvent associé sur les reliefs des temples khmers. Il occupe enfin un rôle principal dans l’iconographie hindoue de par son symbolisme solaire.

 

Provenance : Collection privée, France, depuis les années 1970.