Monumentale tête de Buddha

Alliage cuivreux doré
Thaïlande
Environ XVIe siècle, style d’Ayutthayā (1350-1767)
H. 46 cm 

Dossier détaillé

Présentation vidéo

Catégorie : Étiquette :

Description

Une irradiante représentation du Bienheureux

Cette spectaculaire tête, imposante et éclatante, est celle d’un Buddha monumental qui devait faire l’objet d’un culte particulièrement important. Le Bienheureux est immédiatement identifiable à deux traits iconographiques bien visibles : sa protubérance crânienne (ou uṣṇīṣa) intégrée dans sa chevelure constituée d’une multitude de bouclettes régulières, et ses oreilles aux lobes extraordinairement distendus, témoins du passé princier et des lourds bijoux dont était paré Siddhārtha avant de devenir Buddha. Cette tête devait appartenir à un Buddha représenté assis, esquissant le geste de la « Prise de la terre à témoin » (bhūmisparśa mudrā), moment fondamental du Bouddhisme car correspondant à l’Éveil du Bienheureux.

 

Un témoin exceptionnel d’un royaume prospère

En 1350, un prince d’U Thong fonde Ayutthayā, prend le nom de Rāmathibodi 1 et fait l’unité de la Thaïlande, alors appelée Siam. Ayutthayā demeurera capitale jusqu’à sa prise par les Birmans en 1767. Cette longue période voit se développer un art riche, stylistiquement très varié, mêlant avec une infinie variété les esthétiques des diverses écoles thaïes antérieures. Cette majestueuse tête perpétue ici en les modifiant des poncifs du style de Sukhothaï. On retrouve ainsi les sourcils arqués qui se rejoignent dans le prolongement du nez, les paupières lourdes sur des yeux presque clos et la chevelure en bouclettes serrées et bien délimitées. Cependant, le visage est ici plus étiré et ses traits plus géométriques.

Une certaine tendance au décoratif imprègne l’art d’Ayutthayā dès ses débuts et ce Buddha, par son exceptionnelle prestance, ses traits réguliers, sa superbe patine et ses très beaux restes de dorure en est un exemple tout à fait remarquable. Il reflète magnifiquement ce sentiment de prospérité et de force du royaume d’Ayutthayā.

Provenance : Collection privée, Etats-Unis ; Sotheby’s, New-York, 1998.

Vous aimerez peut-être aussi…