Apsarāḥ

Grès rose
Inde, Madhya Pradesh – Khajurāho
Circa XIe siècle
H. 71cm ou 28 in

Catégorie : Étiquette :

Description

Les Apsarāḥ sont les danseuses célestes dans le paradis d’Indra. Leur nom signifie « se déplacer dans l’eau », dans la vapeur céleste. Alors que les Yakṣinī sont en mouvement dans la végétation, les Apsarāḥ se déplacent dans l’atmosphère. Par conséquent, leur corps n’est pas construit des substances brutes de la terre comme la chair et les os, mais des attributs de l’air, de sorte qu’elles se courbent, s’étirent, sautent et courent. Elles appartiennent au Āvaraṇa-devatā, c’est-à-dire aux divinités environnantes d’une figure principale, qui apparaissent sculptées sur les murs des temples hindous, leur corps soutenu par leur souffle immanent.

L’Apsarāḥ ici présentée soulève gracieusement son bras droit pour porter à sa tête un ornement. La main gauche, cassée, tenait très probablement un miroir. Dans le contexte tantrique de la période du VIIIe au XIIe siècle auquel appartient la sculpture, les Apsarāḥ sont considérées comme l’incarnation du Grand Śakti, la puissance primordiale et la substance du monde. En tant que Śakti, elles pourraient être des « femmes miroir », et représentées comme ici, tenant un miroir dans leur main. Le reflet du visage dans le miroir n’est rien en soi s’il est séparé du visage du Dieu ou de la Lumière de la Félicité.

L’abdomen a été sculpté avec un excellent et délicat réalisme. La courbe de la hanche domine les lignes de ce corps évidemment jeune et est équilibrée par la contre-courbe du bras droit, créant un « S » qui glisse sinueusement à travers le corps, depuis la pointe de la main droite jusqu’au pied droit, produisant une posture gracieuse, séduisante et complaisante. Très probablement, la sculpture appartenait à un des temples de Khajurāho, construit pendant la courte dynastie Chandela (Xe – XIe siècle), célèbrent dans le monde entier pour les sculptures érotiques de leurs façades.

Provenance: Collection privée, Barcelone, depuis les années 70.
Exposition: A India, Pórtico do Norte. Auditorio de Galicia, Saint-Jacques-de-Compostelle, 3 octobre 1998 – 10 janvier 1999.
Publication: A India, pórtico do norte. Auditorio de Galicia, Saint-Jacques-de-Compostelle, 1998, p. 121, n° 57. Arte Sagrado de las tradiciones índicas. Hinduismo, busdismo y jainismo. Casa Asia, Barcelone, mai 2005.