info@galeriehioco.com | Tel : +33 (0) 1 53 30 09 65
Musées | Publications | Bibliographie | Salons | Carnets de voyages | Visite virtuelle de la galerie
  • Nos carnets de voyages

La connaissance approfondie des pièces qui composent notre collection est un des grands plaisirs du collectionneur… et de l’antiquaire. Il n’est rien de plus gratifiant que de replacer statues ou objets dans leur contexte, en allant à la découverte des lieux qui les ont vus naître.

 

Voyage en... Birmanie et les 1000 pagodes d'In Dein

Lors de notre dernier voyage à travers la Birmanie, nous avons découvert un lieu fascinant, méconnu pour être resté longtemps fermé aux étrangers : le village d’In Dein et les mille stupas de la pagode d’Alaungsitthou., construits depuis le XIème siècle et surtout aux XVIIème et XVIIIème siècles. Départ du lac Inle, en pirogue à moteur, dans la direction sud-ouest, au delà d’Ywama. Une heure de traversée, dans les méandres d’une rivière assez étroite, permet de rallier In Dein. Premier contact avec l’ethnie Pa-O, à la frontière du territoire Karen (voir les bijoux karen en cliquant ici), longtemps en rébellion ouverte contre le gouvernement birman. Nous passons le pont en bois et rencontrons les premières femmes Pa-O, facilement reconnaissables à leurs turbans multicolores, noués au-dessus de la tête, et à leurs vêtements noirs.

 

 

Nous voici au pied d’un long escalier couvert, long de six cents mètres, et soutenu par 280 piliers de marbre. Il est suffisamment large pour servir de marché aux ethnies descendues des collines. Mais le plus étonnant, c’est ce que nous distinguons, de part et d’autre de cet escalier : des pagodons et des stupas, de style thaï, en partie dissimulés par la végétation !
Bien évidemment, nous nous en approchons : la première impression est saisissante. Les entrées sont décorées d’adorateurs et autres divinités sculptées dans le grès, certaines sont surmontées de magnifiques apsaras. D’autres sont protégés par des éléphants, taillés dans la pierre. La chaude couleur de la roche est mise en valeur par ce ciel limpide et les rayons du soleil de la fin d’après-midi. Spectacle magique que cette forêt de petits temples dévorés par cette végétation luxuriante…
Approchant de l’entrée des stupas, on commence à deviner des formes de bouddhas. Autant les apsaras et autres divinités sont remarquablement conservées, autant la plupart des bouddhas sont malheureusement dans un état déliquescent. Ils sont en effet façonnés dans le stuc, un matériau qui permet de créer des visages incroyablement expressifs, avec une patine superbe, grâce aux couches de laques, qui y pénètrent avec le temps… et le fragilisent.


Comme le montrent les photos, les têtes sont très fortement érodées, certaines jonchent le sol, laissées à une dégradation naturelle.
Un site irréel, chargé d’émotions, où l’exaltation se mêle à la tristesse de voir autant de trésors dans un état d’abandon total.
Nous avons eu l’occasion nous rendre acquéreurs auprès d’un collectionneur thaïlandais de têtes de bouddha en stuc, dont l’iconographie est très proche, voire similaire à celle du site d’In Dein (voir ces pièces sur le site) … Nous aimerions voir ces superbes bouddhas préservés sur leur site originel, mais acquérir quelques-unes de ces pièces, permet de conserver des témoignages intacts de ces lieux uniques.
Imprégnez-vous de la beauté de ces visages sur notre site… Les originaux vous attendent à la galerie… Mais ces bouddhas vous donnent rendez-vous, qui sait, à votre tour, à In Dein, sur les rives du lac aux jardins flottants…

Les photos ont éte prises par Patrice Bridant.

 

Pour visualiser d'autres photos cliquez ici.

Page d'accueil | Mentions légales